AIROLL, VEHICULE POUR TERRAINS MARGINAUX

 

Le texte est en bas de la page

 

  1 - Mémoire N° 142 de M. d'Herman déposé à l'Académie Royale en 1713. 1 - Mémoire N° 142 de M. d'Herman déposé à l'académie Royale en 1713.
  2 - Brevet de R.O. Marsh du 14 Février 1956. 2 - Brevet de R.O. Marsh du 14 Février 1956.
 3 - Airoll, premier prototype de 1962. 3 - Prototype de l'Airoll en 1962
  4 - Airoll 1, 2ème prototype de 1965 4 - Airoll 1, 2ème prototype de 1965
 5 - XM 759 au Musée de Pendelton vers 1975 Airoll 5 - XM 759 au Musée de Pendelton vers 1975
  6 - XM 759 dans un Musée de Californie de Nord vers 2005. Airoll 6 - XM 759 dans un Musée de Californie de Nord vers 2005.
 7 - XM 759 en essais en 1967. Airoll locomotion chenilles 7 - XM 759 en essais en 1967.
 8 - XM 759 en essais en 1967. Airoll 8 - XM 759 en essais en 1967.
9 - Canadair-Fisher CL-213 en 1963-1964.  9 - Canadair-Fisher CL-213 en 1963-1964.
10 -  Canadair-Fisher CL-213 en 1963-1964.  10 -Canadair Fisher CL-213 en 1963-1964.
11 - Canadair-Fisher CL-213 en 1963-1964. 

11 - Canadair Fisher CL-213 en 1963-1964.

12 - Dredge, véhicule d'incendie dans les années 60.  12 - Dredge, véhicule d'incendie dans les années 60.
13 - Zil PKTs-1 en 1965.  13 - Zil PKTs-1 en 1965.
14 - GAZ47-AMA de A. M. Avénarius en 1965.  14 - GAZ47-AMA de A. M. Avénarius en 1965.
15 - GT-TK de A. M. Avénarius en 1974.  15 - GT-TK de A. M. Avénarius en 1974.

 

L'AIROLL, VEHICULE POUR TERRAINS MARGINAUX


Le premier brevet d'invention de la chenille (photo 1) nous vient de Monsieur d'Hermand en 1713 (Mémoire N° 142 présenté à l'Académie des Sciences). On peut remarquer sur ce brevet une suite de rouleaux assemblés mais la chenille telle que nous la connaissons aujourd'hui est différente, sa conception datant de la deuxième moitié du 19ème et du début du 20ème siècle, comme si d'Herman avait inventé dès le départ le concept ‘Airoll' repris 250 ans plus tard.

Après un saut dans le temps et quelques brevets plus tard, on retrouve un brevet US N° 2.734.476 du 16 Février 1956 décrivant une sorte de radeau équipé de rouleaux (photo 2). Il n'y eut pas de prototype. Celui-ci ne vint qu'en 1962 avec l'Airoll MVT, Marginal Terrain Vehicles (Véhicules pour Terrains Marginaux). Les MVT étaient des véhicules expérimentaux dans les années 60 et 70 capables de se déplacer sur des terrains qualifiés de marginaux tant ils étaient impraticables aux véhicules déjà existants.

1 - Airoll : Le premier prototype fonctionnel simplifié, baptisé Airoll (photo 3), fut créé en Juin 1962 par la Division Ingersoll Kalamazoo de Borg Warner et l'US Navy. Après essais, ce système fut considéré comme le premier véhicule surclassant la roue et la chenille. Seize pneus ‘Terra Tires' fixés à des chaines mues par des barbotins de grand diamètre tournent librement. Les pneus inférieurs étaient pressées entre les ‘pontons' et le sol. Pour se déplacer dans les bourbiers profonds à moitié liquides, les marécages, la neige et le sable, les rouleaux ne tournent plus mais se déplacent toujours en translation et se comportent comme des roues à aubes. Il fut rapporté que l'engin se comportait mieux que n'importe quel véhicule connu dans la boue presque liquide. Animé par un moteur Chrysler V8 et pesant 9 T, il pouvait rouler à 50 km/h sur terre et 16 sur l'eau.

2 - Airol I : La Société Borg-Warner et l'US Marine Corps présentèrent en 1965 une version plus élaborée, plus étroite et plus pratique, l'Airoll I (photo 4), munie de 13 pneus de chaque côté, de gardes boues, feux de position et pare brise. D'une capacité d'une demi-tonne et testé intensivement sur 15 000 km, cette réalisation était plutôt réussie. Doté d'excellentes capacités sur sol mou et dans l'eau, la stabilité latérale et la fiabilité devaient être améliorées. Connu aussi sous le nom de 'Water Skipper' ou LVA-X1, il en reste à notre connaissance un exemplaire au musée de l'USMC à Quantico dans le Maryland.

3 - XM 759 : L'Armée US reprit l'idée et commanda le XM759 Marginal Terrain Vehicle (photos 5-6-7-8) à Pacific Car and Foundry. Il pesait 4,2 t pour une charge utile de 1,4 t, longueur 6,2 m, largeur 2,8 m et 17 pneus de chaque côté.

USMC en acheta 7 de plus encore mieux équipés pour essais et fabriqués entre Février et Mars 1967. Le XM 759 pouvait transporter 14 hommes complètement équipés plus 2 hommes d'équipage. Les caractéristiques sont : pression au sol 0.15 kg/cm2, réservoir de 223 litres et 260 km d'autonomie, pente maximum franchie 60% et devers 30%, franchissement d'un mur vertical de 0,9 m et d'une tranchée de 2 m de largeur. Il pouvait s'auto dépanner avec des têtes de cabestan boulonnées sur les barbotins avant ou galets arrière. Le moteur se situait derrière la cabine.

On peut voir (photo 5) celui du Musée de Pendelton et un autre dans une collection privée (photo 6) en Californie du Nord.

4 - Canadair-Fisher : Un petit ATV (All Terrain Vehicle) civil, le Canadair-Fisher ou CL-213 ou encore X-209 (photos 9-10-11) fut construit en 1963 et 1964 par un transfuge de Ford, le Montréalais A. Gordon Fisher. Equipé d'un monocylindre Rotax de 9 ch, il avait une charge utile de 250 kg pour un poids total de 362 kg et une vitesse de 19 km/h sur terre et 4 km/h sur l'eau. Sa particularité est évidemment qu'il reprend le système de propultion de l'Airoll avec 7 pneus de chaque côté, ce qui lui donnait de très bonnes performances tout terrain. Deux furent construits dont un pour l'Armée Américaine qui l'essaya de Mars à Juillet 1967 et préconisa une version plus grosse.

5 - Dredge : Le Dredge (photo 12), construit dans les années 60 pour le Département de la Forêt US reprend le même mode de propulsion. Complètement refait en 1983, il fut utilisé pendant un an pour l'entretien d'un étang. Muni de 4 treuils hydrauliques, deux grosses pompes, deux moteurs Buick V6 et d'un corps en aluminium, il était aussi amphibie.

6 - Union Soviétique : Les Russes n'étaient pas en reste. Le Bureau d'Etudes de Zil sous la direction de B. A. Gratchev conçoit en 1965 un engin de type ‘Airoll', le ZIL PKTs-1 (photo 13). Il est jugé trop volumineux, trop lourd, manquant de stabilité dans les devers, consommant trop et s'usant rapidement.

Mais Alexandre Mikhaïlovitch Avénarius avait proposé des engins dotés du système roues chenilles dès 1942 puis en 1950 sans grand succès. Avénarius demande à l'usine Zil de Moscou de créer en 1965 le GAZ47-AMA (photo 14) essayé mais jeté à la ferraille. Nullement démonté, il réalise le KV1 et 15 ans plus tard le KV-1M de 1 tonne équipé de chenilles à rouleaux de 25 cm puis en 1974, un transport GT-TK de 10 t (photo 15) avec des rouleaux de 32 cm. Des tests sur des centaines de kilomètres sont effectués en 1975-76 sur les terrains les plus divers et se révèlent très concluants. En plus, on s'aperçoit que ce système ne détériore pas autant les sols qu'une chenille classique.

Le mécanisme ‘Airoll' ne fut pas réalisé en série malgré ses atouts. On le trouvait encombrant et manquait de fiabilité, bien que ce dernier défaut eût pu être corrigé. De nombreux autres modes de locomotion hors route furent inventés et essayés, tant l'imagination des inventeurs et ingénieurs est fertile, mais c'est celui-là qui se rapprocha le plus du stade de la construction en série par exemple pour des utilisations comme porteur amphibie.

Février 2008

 

 

 

 

 

          

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×