LE GO-DEVIL (OU DO-LINER) DES FRERES WAGNER

Texte en bas de la page

 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21

 

LE GO-DEVIL DES FRERES WAGNER

1 - Historique

Les sept frères Wagner émigrèrent à Portland, Orégon, en 1922 et créèrent leur première compagnie en 1936 : la Mixermobile. Le produit innovant mis sur le marché était un camion avec bétonneuse pour délivrer le béton à l'endroit voulu. Ils créèrent aussi la ‘Scoopmobile', chargeuse à trois roues et surtout en 1949 le premier chargeur articulé 4x4, idée de Elmer Wagner reprise ensuite par toute la concurence. Wagner Tractor vit le jour en 1953 ainsi que Wagner Mining Scoop Company, compagnies toutes spécialisées dans les gros tracteurs 4x4 articulés, ou chargeurs à usage industriel, agricole, forestier ou minier.
Les compagnies des frères Wagner changèrent de main plusieurs fois à partir de 1962. De nos jours, Atlas Copco a repris le matériel minier, dont la fabrication fut transférée en Suède en 2005 et Allied Products a repris le matériel forestier. Les tracteurs furent fabriqués pendant 14 ans.

2 - Le Go-Devil (ou Do-Liner)

Elmer Wagner, grand inventeur du groupe (20 brevets à son actif), crée en 1961, le Go-Devil (brevet US N° 3.057.319), véhicule tout terrain et amphibie particulièrement novateur à l'époque. Il faut dire que les années 60 et 70 furent très prolifiques dans ce domaine.

Incombait ensuite à Erwin Wagner la construction du prototype, qui dura deux mois, et la promotion du produit. Il s'agissait d'un véhicule 4x4 amphibie articulé en direction et en roulis pouvant servir pour le transport de personnel, les forestiers, les secours, les pompiers, les géologues ou l'armée. Ses roues montées au bout d'un bras et entrainées par chaines pouvaient orbiter de 360° lui donnant des possibilités extrêmes et même de nos jours, il nous étonne encore. Quatre moteurs hydrauliques commandés par quatre manettes rendaient la position des roues totalement indépendante.

Il pouvait traverser n'importe quel terrain, capable aussi de franchir des trous, des troncs d'arbre, ou des éboulements. Devant un escarpement de 2 mètres de haut, l'opérateur posait le nez du Go-Devil contre le rebord, faisait orbiter les roues frontales vers le haut, et roulait jusqu'à ce que les roues arrière atteignent le mur et les faisaient orbiter à leur tour. Il pouvait rouler horizontalement sur un devers important (35°) sans se renverser. Dans la boue presque liquide, il se posait sur le ventre et faisait orbiter ses roues pour avancer.

Une hélice le propulsait dans l'eau et les sorties de berges escarpée, déjà difficiles pour un engin chenillé, ne lui posaient guère de problèmes.
Ses caractéristiques étaient : garde au sol maxi 152 cm, longueur 7 m, largeur 2,28 m, masse 3,4 t, rayon de braquage 10,80 m, moteur à essence. Ce prototype unique n'existe malheureusement plus.
Trop en avance sur son temps et probablement d'une conduite délicate avec autant de possibilités, il ne fut pas construit en série. On trouve de nos jours plusieurs engins forestiers comme les abatteuses Caterpillar 550 et d'autres pouvant s'incliner en devers mais pilotés plus facilement grâce à l'électronique. Dans les 50 dernières années, d'autres prototypes de transport non forestiers étaient capables de se déplacer horizontalement en devers mais on les compte sur les doigts d'une main.

Photos :

1 - Les sept Frères Wagner en 1945

2 - Erwin Wagner en 1990, le plus jeune frère de la famille

3 - Tracteur articulé WI-30 de 700 ch par FWD Wagner, un précurseur

4 - Premier dumper minier de Wagner Mining Scoop Company

5 - Sympathique chenillé articulé de Wagner Mining Scoop Company. Cela reste un prototype mais les véhicules articulés reviennent en force de nos jours

6 - Elmer Wagner aux commandes du Go-Devil

7 et 8 - Les devers ne font pas peur au Go-Devil qui est conçu pour cela

9 - Sur un tronc d'arbre : les obstacles sont passés horizontalement

10 - L'engin peut se poser sur le sol

11 - Articulation du chassis pour la direction

12 - Renversement de la partie arrière. Même un Go-Devil peut rencontrer des obstacles infranchissables.

13 - Figure de style montrant l'adaptabilité de l'engin

14 - Devers de 35°

15 - Franchissement d'un tronc d'arbre de face

16 - Position haute pour surmonter les obstacles

17 - Vue intéressante de l'engin sur un tronc d'arbre

18 à 21 - Franchissement facile d'un escarpement

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site